commentaire 0

The Exvotos

La Cathédrale ? L’Alcazar ? Le quartier de Santa Cruz ? Des endroits sans doute incontournables. Néanmoins, il existe une autre Séville, que peu de touristes (et peu de Sévillans) connaissent: des boutiques, des bars, même des quartiers entiers… Daniel et Luciano, The Exvotos, les enfants terribles de la création sévillane, allient expérimentation et tradition locale dans des pièces uniques qui jouent avec la religiosité populaire et le monde païen. Le métal, le bois, et surtout la céramique, deviennent entre leurs mains des objets décoratifs empreints d’humour  et de sophistication. L’atelier-boutique où ils travaillent et reçoivent est un vrai cabinet des curiosités, un espace vivant qui évolue au gré de l’esprit de chaque collection et qui a éveillé des éloges dans de nombreux magazines de décoration. Sur les étagères, des vases en céramique polychrome en forme de tête côtoient des assiettes sur lesquelles des motifs végétaux ont été dessinés à la main ; sur les tables, des coquillages géants reposent sur des socles en terre cuite. Partout, des visages, des mains et des fleurs dans des matériaux divers s’amusent à mélanger les références au Baroque et à l’art antique, à la tradition et à l’avant-garde, au mysticisme et au kitsch. Un univers unique où se manifeste, peut-être mieux que nulle part ailleurs à Séville, le génie et l’âme andalous. En plus, The Exvotos a eu la bonne idée de s’installer dans un coin des quartiers nord de la ville, complètement à l’écart des circuits touristiques. Après votre visite, vous serez toujours sous le charme de ce couple accueillant et bavard, qui incarne une Séville alternative et quelque part underground, mais aussi populaire et décidément authentique

Uniquement sur rendez-vous.


Todomuta

Je vous ai déjà parlé de Rompemoldes, cet immeuble design dans le quartier de la Macarena où des créateurs et des artisans vivent, travaillent et exposent leur production. Parmi des luthiers, des céramistes et des créateurs de bijoux, Todomuta (« tout se transforme » en espagnol) pose sur la création… Lire la suite

Tanger

Il suffit de prendre le bus pour Tarifa à la Estación del Prado, puis le ferry et nous voilà de l’autre côté du détroit de Gibraltar. Ville mythique d’artistes et d’espions, Tanger conserve encore et toujours son esprit exotique et décidément cosmopolite. Etendue sur plusieurs… Lire la suite

Casa 1800 Granada

Une suite. Un hôtel dans une maison du 16ème siècle. L’Albaicín. Grenade. Je ne pouvait pas refuser l’invitation. Après avoir séjourné dans la Casa à Séville, j’étais plus que disposé à succomber à nouveau au charme de cette maison. L’hôtel Casa 1800 Granada est, officiellement,… Lire la suite

Lina

Au mois d’avril, quand la Feria approche, les sévillanes préparent leurs robes à volants, leurs châles à franges, leurs peignes et leurs fleurs pour les cheveux. Elles visitent les boutiques et se renseignent sur les dernières tendances, car ce qui se portait l’année dernière n’est… Lire la suite

Buffuna Hats

Un ancien entrepôt de vin transformé en atelier et boutique de chapeaux. Un espace aéré et accueillant qui met en valeur les créations de Patricia. Formée à Londres, cette jeune créatrice sévillane sourit sans défaillance et transmet sa passion pour les chapeaux avec douceur et… Lire la suite

Hotel Posada del Lucero

En plein centre-ville mais loin du bruit et de l’agitation, cet hôtel occupe une auberge du XVIe s. L’aménagement a conservé la simplicité et la fraîcheur des lieux, si caractéristiques de l’architecture populaire andalouse, tout en y ajoutant une couche de modernité. Le patio principal… Lire la suite