commentaire 0

Calle Sierpes: reine des rues

Voici depuis toujours l’artère commerçante par excellence à Séville. Même si les rues autour lui ont un peu volé sa vedette, cette célèbre « rue du serpent » reste le haut-lieu du lèche-vitrines, la balade indémodable du voir et du se laisser voir. Malgré une certaine invasion d’enseignes multinationales, elle conserve son esprit sévillanissime, à la fois bourgeois et populaire, auquel n’est pas étrangère la présence de commerces centenaires qui étalent dans leurs vitrines des produits de tradition: chapeaux cordobés chez Maquedano, châles de Manille chez Blasflor, tocinos de cielo chez La Campana. Bouillonnante le matin, déserte à l’heure du déjeuner (surtout en été, quand on la protège du soleil à l’aide de bâches tendues d’un immeuble à l’autre), animée l’après-midi, mystérieuse le soir: incontournable. 

Répondre