(Bien) manger à Séville

25/08/2014
À chaque fois que je reviens à Séville, après avoir passé quelques semaines à Paris, je me rends compte comment, dans la capitale andalouse, il est facile de bien (ou très bien) se restaurer sans trop se prendre la tête: tables spacieuses (au revoir l’entassement des clients dans des tables minuscules!), service aimable et souriant et plats savoureux et fraîchement préparés. À côté des établissements incontournables,  le centre-ville regorge d’endroits qui, entre le restaurant et le “bar de tapas”, offrent une cuisine de qualité aux inspirations multiples. On dirait que la crise a poussé un grand nombre de sévillans à chercher fortune dans la restauration, pour le plus grand bonheur d’une ville qui adore vivre dans la rue… L’autre jour je suis retourné chez Bar Antojo (le mot veut dire “envie”) et j’ai trouvé le cadre toujours si agréable et les serveurs si sympas. Cette fois-ci, je n’ai pas goûté le plat phare de la maison, le “carbón de bacalao” (charbon de morue: un morceau de poisson pané à l’encre de seiche), mais je me suis régalé de risotto et d’oeuf garni aux cèpes. Dans la même rue que Nikkei, dont je vous parlais il y a quelques mois, les deux établissements appartiennent au mêmes propriétaires. De bonnes adresses dans le quartier branché et inépuisable de l’Alameda de Hércules.
Calle Calatrava, 44

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *