Huile d’olive

11/07/2014
L’Italie a fait croire à toute la planète qu’elle détenait le savoir-faire de la meilleure huile d’olive. Les supermarchés du monde entier sont envahis par de jolies bouteilles estampillées de noms pleins de sonorité et contenant de l’huile pressée par un petit producteur de Toscane qui perpétuerait une tradition familiale centenaire. Or, ces beaux emballages contiennent souvent de l’huile produite en Espagne… Malheureusement, les espagnols ont mis du temps à faire connaître la qualité de leurs produits gastronomiques auprès du marché international, comparés aux français et aux italiens.
Pourtant, l’Espagne, et particulièrement l’Andalousie, est le premier producteur mondial d’huile d’olive. Des centaines de milliers d’hectares recouvertes d’oliviers et organisées en plusieurs AOC, en différentes variétés, en d’innombrables producteurs. Si la qualité est tout le temps au rendez-vous, certaines huiles se révèlent comme de vraies expériences gourmet, à déguster uniquement à l’aide d’un morceau de pain bien trempé ou de tartines croustillantes lors du petit-déjeuner.

Dans son classement pour la saison 2013/2014, l’organisation World’s Best Olive Oils inclut huit huiles d’olive espagnoles parmi les dix meilleures du monde, dont les cinq du Top 5… 
Pour vous repérer, je vous conseille de visiter l’épicerie spécialisée Oléo-le. Vous pourrez déguster, à l’aide d’un verre bleu foncé, tel un professionnel, toutes les variétés en vente avant de vous décider. La patronne sera ravie de vous guider, moitié en anglais, moitié en français et en espagnol, dans les subtilités gustatives des différents types d’huile: la picual, l’arbequina, la hojiblanca, … Et, surtout, pendant votre séjour à Séville, n’oubliez pas d’essayer le petit-déjeuner andalou par excellence: des tartines grillées arrosées d’un filet de cet oro líquido!

Oléo-le, calle García de Vinuesa, 39

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *