CASA DE PILATOS: paradis sur terre

25/01/2014
C’est bien ce que les bâtisseurs de cette demeure ont dû avoir en tête pendant toute sa construction. Mélangeant tous les styles en vogue à Séville au 16ème siècle, ils ont conçu un palais où l’arabesque sert de cadre à la statue classique, où les azulejos redéfinissent le jardin Renaissance. Le résultat: un bijou au raffinement et à l’harmonie inouïs, incrusté dans le dédale des ruelles du centre-ville. Si vous êtes à court de temps ou d’argent, contentez-vous de visiter uniquement le rez-de-chaussée, de loin le plus intéressant (meubles d’époque et collection d’art au premier étage). En partant, vous ne pourrez qu’envier la célèbre famille qui possède, et qui habite toujours, cet endroit rêvé.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *