Tata Pila: vivre entre tradition et modernité

29/11/2015
Gastrobar: le concept à la mode à Séville en ce moment. Partout dans le centre-ville, des bars à tapas et des restaurants ouvrent qui proposent des créations culinaires où la tradition sert de base à des créations plus ou moins sophistiquées. Les vieilles recettes s’imprègnent d’ingrédients exotiques ou de façons de cuisiner contemporaines. La déco abandonne les signes d’identité andalous et se tourne vers l’esprit hipster, entre industriel et vintage, que l’on retrouve un peu dans tous les endroits plus ou moins branchés de la planète. 
Personnellement, après des mois où je n’ai fréquenté que ce type d’établissement, séduit par ce qu’ils apportaient de nouveau à la restauration sévillane, je me suis un peu lassé d’un modèle qui finit par se ressembler à lui-même. Dernièrement, j’aime bien visiter tant de nouvelles adresses, tels Perro Viejo, que des bars qui ont été là pendant des années (voire des siècles), comme El Rinconcillo. Finalement, c’est ça Séville: la tradition en cohabitation avec la modernité. 

Tata Pila, ouvert il y a peine quelques mois, a été baptisé par ses créateurs comme ‘bistro andalou’. Un tout nouveau concept qui mélange donc le meilleur des traditions culinaires de l’Andalousie et de l’Hexagone, dans une adresse qui tient plus du restaurant plus ou moins formel que du bar à tapas où l’on mange debout. 
J’y ai déjeuné fin octobre et j’ai tout de suite remarqué le mélange franco-andalou, dans des petits détails tels que les olives que l’on te sert en guise d’apéritif ou les bretelles bleu-blanc-rouge des serveurs. J’ai beaucoup aimé ce que j’ai mangé: tatin de tomates confites et basilic; morue à la salsa verde et aux palourdes. Tout étais savoureux, mais aussi frais et léger. 
Côté décoration, le rétro nostalgique qui empreint l’espace m’a fait voyager pendant mon repas au New-York des années 30 (attention aux toilettes, dont le papier peint est en train de devenir trending topic parmi les utilisateurs sévillans de réseaux sociaux). 

Un tout nouvel endroit à visiter, à condition de ne pas laisser de côté les établissements traditionnels.

Calle Julio César, 14
 

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *