Flamenco: six idées reçues

10/09/2016
img_7541

Photo de Man Ray

 

Cette semaine commence la Bienal de Flamenco de Séville, le rdv le plus important au niveau mondial pour tous les aficionados à cet art. Dans un autre article, je vous donnais quelques clés pour vous repérer dans le monde du flamenco, ainsi que pour en profiter pendant votre séjour à Séville. Voici maintenant un cours accéléré, à travers des idées reçues assez répandues, pour savoir ce que c’est que le flamenco.

  1. ‘C’est la musique des gitans’. Mais pas que! En fait, le flamenco est le résultat du melting pot de toutes les cultures qui sont passées par l’Andalousie. Un vrai mélange d’influences qui, tout au long des siècles, ont interagi pour produire cette musique et ces danses caractéristiques du Sud de l’Espagne. Certes, il serait impossible de comprendre le flamenco sans l’apport des gitans, dont les musiques et danses traditionnelles ont fini de le façonner. Mais de là à dire que le flamenco est patrimoine exclusif des gitans… Il ne faut pas oublier que nombre des plus grands artistes flamenco ne sont (ou n’étaient) pas gitans
  2. ‘Ca se danse avec des castagnettes’. Non. Les castagnettes sont utilisées dans certaines danses régionales espagnoles (la sévillane, par exemple). Ce n’est que très occasionnellement que le flamenco s’en sert, principalement dans des spectacles destinés aux touristes
  3. ‘Les femmes portent des robes à pois; les hommes, des gilets courts’. Les habits du flamenco ont beaucoup évolué. Si ces vêtements-là existent toujours, le choix en termes de vêtements est aujourd’hui très varié et éclectique
  4. ‘Ca frappe des pieds!’. Plus ça frappe, plus vous êtes devant un spectacle destiné à épater le public, plus qu’à le toucher. C’est sûr, les frappes de pieds ont toujours fait partie du langage de la danse flamenca. Mais actuellement, on a l’impression que les danseurs ne cherchent qu’à démontrer leur virtuosité à travers d’interminables séries de frappes rythmées, de plus en plus rapides, de plus en plus enchevêtrées. Ils semblent avoir oublié qu’ils ont des bras, des mains et des hanches, tous aussi importants pour la danse (et même plus importants!) que les pieds. Méfiez-vous donc de ce flamenco-show, aussi spectaculaire que dépourvu d’âme
  5. ‘Le flamenco, c’est macho!’. Non! Depuis toujours, tant les hommes que les femmes ont participé au flamenco, soit dans la danse, soit dans le chant et la musique. Les jeunes, les vieux… même les japonais s’y mettent!
  6. ‘C’est une musique traditionnelle’. Oui, à la base, mais elle a toujours été ouverte au métissage et à l’expérimentation. Vous seriez surpris de voir ce que la nouvelle génération d’artistes flamenco fait aujourd’hui…

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *