Un palais à Séville

06/08/2016
FullSizeRender (3)

 

Voici un endroit que j’avais toujours voulu visiter. Le palais des Dueñas, résidence sévillane des ducs d’Alba, figure parmi les plus beaux palais de la ville. Il a été ouvert au public en mars dernier. Mais qui sont les Alba?

Rien de moins que l’une des familles les plus anciennes de la noblesse espagnole. L’expression Grand d’Espagne, ça vous dit quelque chose? Eh bien, les voilà! Depuis le 15e siècle, cette famille a cumulé titres, propriétés et, surtout, un patrimoine artistique exceptionnel. Cayetana, XVIII duchesse d’Albe, était un personnage énormément populaire dans tout le pays. Morte en 2014, son physique indescriptible (plusieurs opérations esthétiques ratées?), ses trois mariages (le dernier à 85 ans) et sa personnalité rock’n’roll faisaient d’elle une habituée de la presse people. C’est à Séville, dans son palais des Dueñas, qu’elle passait la plupart de son temps. Elle y a reçu des personnalités telles que Grace et Rainier de Monaco. Amoureuse de la capitale andalouse, de ses traditions et de son style de vie, on la voyait tous les ans se promenant à la Feria ou assistant depuis un balcon aux processions de la Semaine Sainte. Mais elle a aussi été très critiquée, en raison de ses immenses propriétés terriennes et du fait qu’elle représentait une institution anachronique. Son fils a décidé d’ouvrir au public son exceptionnel palais sévillan, construit entre le 15e et le 16e siècle.

 

FullSizeRender (2) FullSizeRender

 

Je l’ai visité un après-midi de juillet. Je traversais enfin cette grille devant laquelle j’étais passé tellement de fois. Derrière deux grands palmiers, la façade principale se dressait recouverte d’un bougainvillier géant. On parcourt d’abord une succession de petits jardinets dans la plus pure tradition sévillane: des orangers, du jasmin et quelques petites fontaines en azulejos. Mais le vrai joyau du palais est sans doute son patio principal, de style andalou, où se mélangent architecture Renaissance et mudéjar. On a l’impression qu’on est dans un décor de théâtre, tellement le cadre est magnifique. Le jaune des murs, la finesse des colonnes, les roses, le ciel de Séville… tout se conjugue pour créer un moment hors du temps. Un escalier monumental mène à l’étage, qui n’est pas ouvert à la visite. Tout autour s’agencent une chapelle recouverte d’azulejos de Triana du 16e siècle, une salle de danse et autres pièces avec des objets ayant appartenu à la Duchesse (dont une aquarelle peinte par Jacqueline Kennedy lors de son séjour dans le palais). Ce côté intime (photos de famille, robe flamenca…) nous rappelle que l’on est dans une résidence encore habitée. Contrairement à la Casa de Pilatos, l’autre palais incontournable à Séville, les Dueñas garde l’empreinte de la vie quotidienne de ses occupants. Ce qui nous permet, le temps d’un après-midi, de nous imaginer en Grand d’Espagne, heureux car il sait qu’il pourra toujours revenir à cet endroit sublime.

 

FullSizeRender (4) FullSizeRender (1)

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *