Café et littérature

19/08/2016

FullSizeRender

Medio pan y un libro (un demi-pain et un livre) demandait le poète Federico García Lorca pour être heureux. Voilà à peu près la formule que proposent les cafés-librairies: des endroits où il est possible de prendre un petit-déjeuner, un thé l’après-midi, et même quelques petits plats aux heures des repas, tout en feuilletant un bouquin, que l’on pourra acheter par la suite.

Ce concept, assez répandu dans les grandes villes espagnoles, arrive enfin à Séville dans le quartier branché de l’Alameda de Hércules. El viajero sedentario (Le voyageur sédentaire) est un café-bar-librairie à l’esprit cosmopolite. J’ai tout de suite aimé cet endroit pour sa petite cour plantée d’arbres et donnant sur la rue, que l’on a aménagée en terrasse. La première fois où j’y suis venu, je me suis installé prendre un café sous la fresque murale peinte par un artiste local. La clientèle, plutôt branchouille, mélange locaux et étrangers installés à Séville,ou simplement en visite. A l’intérieur, les murs sont tapissés de livres, que l’on peut acheter ou emprunter (en devenant adhérent), selon le cas. En plus, la maison met à disposition des clients des jeux de société (cartes, échecs). A l’heure du petit-déjeuner, c’est l’endroit parfait pour commencer sa journée dans le calme. A midi, ils proposent du grignotage sans prétentions (planches, salades) et, au goûter, de délicieux gâteaux maison (parmi les meilleurs de Séville, dit-on). Un coup de coeur dans un quartier qui n’a jamais cessé de se réinventer.

Alameda de Hércules, 77

FullSizeRender (1) FullSizeRender (2)

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *